La croissance du fret affectée par l’incertitude au 3ème trimestre

12 octobre 2018

Bien qu’elle reste positive, la croissance du fret aérien et maritime se voit freinée par les inquiétudes suscitées par le ralentissement des économies d’Asie et d’Europe et par le durcissement potentiel de la politique commerciale américaine.

La croissance du fret international a connu un fléchissement inattendu au troisième trimestre 2018, la demande dans les secteurs aérien et maritime se limitant à de modestes hausses. Ce tassement semble trouver ses origines dans le relâchement de l’activité macroéconomique dans certaines régions clés, en particulier l’Asie et l’Europe, et la méfiance des exportateurs face à un durcissement potentiel de la politique commerciale américaine susceptible d’affecter l’activité.

Bien que les chiffres complets pour le troisième trimestre n’aient pas encore été publiés, les statistiques disponibles dénotent un ralentissement de la hausse de 0,4 % du PIB européen aux deux premiers trimestres 2018. L’Asie a par ailleurs observé un fléchissement similaire. La production industrielle a chuté en Europe en septembre, tandis qu’elle marque le pas en Chine après 15 mois de croissance consécutive.

Bien que les États-Unis aient continué d’afficher une solide performance avec une hausse du PIB estimée à 3,2 %, les mesures commerciales sévères émanant de Washington ont contribué à semer le doute et alimenter les hésitations ralentissant de fait les exportations dans les autres régions.

« Les voies commerciales à destination et en provenance des États-Unis, notamment les volumes transpacifiques, sont restées dynamiques, mais la demande a ralenti partout ailleurs, en particulier le trafic depuis et vers l’Europe », indique Anne-Sophie Fribourg, Directrice des achats pour le fret maritime chez Bolloré Logistics à Paris, ajoutant que la croissance au troisième trimestre ne devrait pas atteindre les 4 % du trimestre précédent.

« Ce fléchissement et la surcapacité persistante ont maintenu les tarifs de base assez stables et nous ne prévoyons pas d’évolution majeure des volumes dans un avenir proche », a-t-elle souligné. « Toutefois, l’ajout de surtaxes pour compenser la hausse des cours du pétrole depuis juin s’est accompagné d’une nouvelle opacité des coûts de carburant et de soutage que les prestataires de transport subissent. Ce problème doit être résolu avant l’augmentation considérable des prix du transport maritime qui s’annonce ».

Selon Mme Fribourg, cette hausse s’explique par les nouvelles exigences environnementales visant à réduire les émissions de soufre de 85 % à l’horizon 2020. Pour se préparer à cela, les transporteurs maritimes installent des filtres limitant les rejets de soufre ou commandent de nouveaux navires équipés de moteurs à gaz naturel.

« On estime que ces mesures coûteront près de 60 milliards de dollars, ce qui représente un lourd investissement, en particulier pour les transporteurs qui ont globalement perdu entre 3 % et 4 % au premier semestre de l’année malgré des volumes plus importants », ajoute Mme Fribourg. « Les compagnies de transport envisagent déjà de répercuter ces coûts environnementaux sur leur clientèle. »

La hausse des cours du pétrole a également rendu le fret aérien plus cher, même si les clients choisissant la voie des airs seront épargnés par les coûts environnementaux extraordinaires qui attendent les exportateurs maritimes. Plus généralement toutefois, la même croissance économique timide, conjuguée aux préoccupations vis-à-vis du durcissement des mesures commerciales, a pesé sur l’activité du fret aérien au troisième trimestre, comme ce fut le cas pour le fret maritime.

« La situation reste positive mais calme, avec des volumes encore assez faibles en attendant le surcroît d’activité habituel de la haute saison, à l’approche des derniers mois de l’année », indique Claude Picciotto, Directeur des achats pour le fret aérien chez Bolloré Logistics à Paris. « L’Europe tourne au ralenti et l’activité en provenance et à destination de la Chine est modérée. Dans le même temps, la relance de la croissance des derniers trimestres alimentée par le nouvel essor du e-commerce n’apporte plus le même élan maintenant qu’elle fait partie intégrante et attendue du mix.

Selon l’Association du transport aérien international (IATA), la croissance timide des volumes au troisième trimestre avait déjà commencé à ralentir au deuxième trimestre en affichant seulement 2,8 %, soit la plus faible hausse en plus de deux ans. Ce tassement a notamment été causé par la fin d’un cycle de réapprovisionnement important dont les entreprises reconstituant leurs réserves épuisées étaient à l’origine, un pic périodique qui a alimenté la croissance du fret aérien et maritime à la fin 2017 et au début de cette année.

Mais selon M. Picciotto, la faiblesse inattendue de la croissance des volumes au troisième trimestre suggère que la conjoncture économique qui influe sur les décisions des consommateurs et des dirigeants d’entreprise a quelque peu instauré un climat de doute et d’hésitation que peu d’acteurs avaient prévu. Il cite l’exemple de la compagnie de fret aérien Uni Top, qui a récemment ouvert trois vols par semaine reliant des destinations chinoises et européennes et qui a différé la mise en place de cinq vols hebdomadaires supplémentaires prévus dans l’anticipation d’une demande plus forte.

« Les capacités disponibles sont suffisantes, le marché n’a donc pas vraiment besoin de hausses », déclare M. Picciotto. « Il y a un an, le manque de capacité à long terme avait entraîné une flambée des tarifs au comptant. Aujourd’hui, l’offre couvre la demande. »

Chiffres clefs
  • 20%

    Le Boeing 787 et l'Airbus A350 sont plus économes en carburant

  • 70%

    de la population mondiale urbanisée en 2050

  • 27

    mégapoles contre 19 attendues d'ici à 2050, avec au moins 10 millions de personn...

  • +18,4%

    croissance pour le E-commerce en Europe en 2015

  • 82%

    des marchandises sont transportées par route

  • 1 milliard

    Population en Afrique

  • 60%

    de la population de l'Afrique sera urbanisée d'ici 2050

  • 7,5%

    de croissance du PIB indien en 2014

  • 4,9%

    de croissance du PIB Africain en 2016

  • 6,1%

    la plus forte croissance au monde du PIB en Asie de l'Est

  • 19 224 teus

    transportés par le MSC Oscar, le plus grand porte-conteneurs dans le monde

  • 396 m

    est la taille du navire MSC Oscar

  • 120 h

    est le record de vol non-stop fait par Solar Impulse

  • 4,5%

    de croissance en 2015 pour la demande mondiale de fret aérien

  • 20%

    Le Boeing 787 et l'Airbus A350 sont plus économes en carburant

  • 70%

    de la population mondiale urbanisée en 2050

  • 27

    mégapoles contre 19 attendues d'ici à 2050, avec au moins 10 millions de personn...

  • +18,4%

    croissance pour le E-commerce en Europe en 2015

  • 82%

    des marchandises sont transportées par route

  • 1 milliard

    Population en Afrique

  • 60%

    de la population de l'Afrique sera urbanisée d'ici 2050

  • 7,5%

    de croissance du PIB indien en 2014

  • 4,9%

    de croissance du PIB Africain en 2016

  • 6,1%

    la plus forte croissance au monde du PIB en Asie de l'Est

  • 19 224 teus

    transportés par le MSC Oscar, le plus grand porte-conteneurs dans le monde

  • 396 m

    est la taille du navire MSC Oscar

  • 120 h

    est le record de vol non-stop fait par Solar Impulse

  • 4,5%

    de croissance en 2015 pour la demande mondiale de fret aérien

  • 20%

    Le Boeing 787 et l'Airbus A350 sont plus économes en carburant

  • 70%

    de la population mondiale urbanisée en 2050

  • 27

    mégapoles contre 19 attendues d'ici à 2050, avec au moins 10 millions de personn...

  • +18,4%

    croissance pour le E-commerce en Europe en 2015

  • 82%

    des marchandises sont transportées par route

  • 1 milliard

    Population en Afrique

  • 60%

    de la population de l'Afrique sera urbanisée d'ici 2050

  • 7,5%

    de croissance du PIB indien en 2014

  • 4,9%

    de croissance du PIB Africain en 2016

  • 6,1%

    la plus forte croissance au monde du PIB en Asie de l'Est

  • 19 224 teus

    transportés par le MSC Oscar, le plus grand porte-conteneurs dans le monde

  • 396 m

    est la taille du navire MSC Oscar

  • 120 h

    est le record de vol non-stop fait par Solar Impulse

  • 4,5%

    de croissance en 2015 pour la demande mondiale de fret aérien

  • 20%

    Le Boeing 787 et l'Airbus A350 sont plus économes en carburant

  • 70%

    de la population mondiale urbanisée en 2050

  • 27

    mégapoles contre 19 attendues d'ici à 2050, avec au moins 10 millions de personn...

  • +18,4%

    croissance pour le E-commerce en Europe en 2015

  • 82%

    des marchandises sont transportées par route

  • 1 milliard

    Population en Afrique

  • 60%

    de la population de l'Afrique sera urbanisée d'ici 2050

  • 7,5%

    de croissance du PIB indien en 2014

  • 4,9%

    de croissance du PIB Africain en 2016

  • 6,1%

    la plus forte croissance au monde du PIB en Asie de l'Est

  • 19 224 teus

    transportés par le MSC Oscar, le plus grand porte-conteneurs dans le monde

  • 396 m

    est la taille du navire MSC Oscar

  • 120 h

    est le record de vol non-stop fait par Solar Impulse

  • 4,5%

    de croissance en 2015 pour la demande mondiale de fret aérien