Les solutions numériques des prestataires logistiques au service du secteur humanitaire

3 octobre 2018

Les agences humanitaires luttent en situation de crise pour sauver des vies et doivent, dans le même temps, répondre aux exigences d’efficacité des donneurs. Elles peuvent compter sur l’aide précieuse des ressources numériques proposées par leurs partenaires logistiques.

On évalue principalement l'efficacité des aides humanitaires en cas de crise sur la base du nombre de vies sauvées et de leur capacité à limiter les souffrances causées par les catastrophes. Toutefois, en dehors de ces situations, les parties prenantes restent très attentives aux efficacités opérationnelles et à l'utilisation optimale des ressources en finançant prioritairement les organismes qui font le meilleur usage des contributions limitées des donneurs. Conscients de ces deux problématiques, les prestataires logistiques au service des clients humanitaires développent un éventail d'outils de communication et de collecte des données afin d'optimiser l'efficacité de la logistique et du transport des aides, et fournissent des informations précises aux organismes de secours et aux donateurs.

Pour atteindre les objectifs essentiels de visibilité et de partage des données, des capacités numériques de pointe doivent être déployées dans des régions en détresse, reculées et en voie de développement économique, avec la même efficacité que dans les environnements commerciaux prospères.

Ce faisant, les logisticiens partagent et améliorent sans cesse leurs propres outils numériques pour offrir une visibilité complète sur les options logistiques et de transport disponibles lorsqu'une crise se déclenche. En intégrant à cet ensemble d'informations des critères détaillés tels que les coûts, la rapidité et les emplacements géographiques concernés, des modèles d'approvisionnement peuvent être mis au point et adaptés aux spécificités de chaque opération, qu'il s'agisse d'une réponse à une situation d'urgence ou d'un programme à long terme.

L'interfaçage des applications en amont avec les systèmes de données des clients, en s'appuyant notamment sur le suivi via l'Internet des objets, permet également d'identifier l'emplacement, le type de marchandises et les volumes disponibles, et ainsi déterminer dans quelle mesure ces aides sont prêtes à être expédiées. Cet échange d'informations permet de connaître rapidement les moyens les plus appropriés, les plus efficaces et les plus économiques pour acheminer l'aide appropriée vers les régions en crise.

Une fois ces aides en route, les prestataires de transport et logistique et leurs partenaires enregistrent et transmettent des données à chaque étape de l'acheminement pour accroître la visibilité des livraisons, en quasi-temps réel. Ce flux d'informations permet aux gestionnaires des opérations humanitaires de connaître la localisation et le statut réactualisés des marchandises expédiées et atteste les modalités spécifiques de manutention, de sécurité et de livraison de produits particulièrement sensibles tels que des médicaments.

« Cet interfaçage entre les transporteurs, les acteurs sur le terrain, les clients et nos systèmes informatiques permet de regrouper et de transmettre des données afin d'assurer en permanence une responsabilité et une efficacité optimales de la chaîne d'approvisionnement au cours des opérations engagées, et de manière générale au fil du temps », indique Émilie Clavier, en charge de l'innovation pour le prestataire logistique international Bolloré Logistics à Paris. « Parallèlement à cela, au fur et à mesure des progrès réalisés par nos moyens informatiques prédictifs, nous apporterons à nos clients des solutions idéales face aux évolutions prochaines ou aux événements anticipés à venir. »

L'accumulation de données précises, fiables et stockées de manière sécurisée aide également les donneurs à s'assurer que leurs fonds ont été utilisés de manière efficace, et influe sur la quantité et la destination des moyens financiers à renouveler et à rediriger à l'avenir.

« La visibilité des performances des ONG et autres acteurs humanitaires est désormais un critère non négociable », remarque Eric Sanchez, Directeur commercial & marketing Afrique chez Bolloré Logistics. « Il nous incombe notamment de permettre une collecte, un partage et une analyse des données, des éléments que les clients peuvent utiliser pour accroître leurs propres efficacités opérationnelles. Cela permet également un reporting des performances, absolument vital pour les donneurs, qui peuvent ainsi aiguiller au mieux leurs contributions limitées ».

Ces décisions sont capitales pour les groupes d'aide humanitaire utilisant 35% de leurs financements pour répondre chaque année aux situations de crise à travers le monde. Entre autres causes, on trouve à l'origine de ce manque de ressources financières une croyance erronée selon laquelle les programmes d'aide s'articulent principalement sur le court terme, ce qui tend à limiter le soutien des donneurs sur des périodes prolongées.

« Un camp de réfugiés reste actif en moyenne 17 ans », indique M. Sanchez à titre d'exemple. « Les activités d'aide nécessitent un investissement à long terme et un solide engagement de la part des donneurs. Il est donc indispensable de tenir compte du point de vue des parties prenantes du secteur privé dans cet effort de soutien. Évidemment, notre principal objectif dans le renforcement de la collecte et de la transmission de données dans le cadre de la logistique et du transport humanitaire consiste à aider les organismes à agir rapidement. Cela permet également d'accroître progressivement l'efficacité et la réactivité des opérations à long terme, tout en fournissant aux parties prenantes de précieuses données sur les performances opérationnelles. »

Chiffres clefs
  • 20%

    Le Boeing 787 et l'Airbus A350 sont plus économes en carburant

  • 70%

    de la population mondiale urbanisée en 2050

  • 27

    mégapoles contre 19 attendues d'ici à 2050, avec au moins 10 millions de personn...

  • +18,4%

    croissance pour le E-commerce en Europe en 2015

  • 82%

    des marchandises sont transportées par route

  • 1 milliard

    Population en Afrique

  • 60%

    de la population de l'Afrique sera urbanisée d'ici 2050

  • 7,5%

    de croissance du PIB indien en 2014

  • 4,9%

    de croissance du PIB Africain en 2016

  • 6,1%

    la plus forte croissance au monde du PIB en Asie de l'Est

  • 19 224 teus

    transportés par le MSC Oscar, le plus grand porte-conteneurs dans le monde

  • 396 m

    est la taille du navire MSC Oscar

  • 120 h

    est le record de vol non-stop fait par Solar Impulse

  • 4,5%

    de croissance en 2015 pour la demande mondiale de fret aérien

  • 20%

    Le Boeing 787 et l'Airbus A350 sont plus économes en carburant

  • 70%

    de la population mondiale urbanisée en 2050

  • 27

    mégapoles contre 19 attendues d'ici à 2050, avec au moins 10 millions de personn...

  • +18,4%

    croissance pour le E-commerce en Europe en 2015

  • 82%

    des marchandises sont transportées par route

  • 1 milliard

    Population en Afrique

  • 60%

    de la population de l'Afrique sera urbanisée d'ici 2050

  • 7,5%

    de croissance du PIB indien en 2014

  • 4,9%

    de croissance du PIB Africain en 2016

  • 6,1%

    la plus forte croissance au monde du PIB en Asie de l'Est

  • 19 224 teus

    transportés par le MSC Oscar, le plus grand porte-conteneurs dans le monde

  • 396 m

    est la taille du navire MSC Oscar

  • 120 h

    est le record de vol non-stop fait par Solar Impulse

  • 4,5%

    de croissance en 2015 pour la demande mondiale de fret aérien

  • 20%

    Le Boeing 787 et l'Airbus A350 sont plus économes en carburant

  • 70%

    de la population mondiale urbanisée en 2050

  • 27

    mégapoles contre 19 attendues d'ici à 2050, avec au moins 10 millions de personn...

  • +18,4%

    croissance pour le E-commerce en Europe en 2015

  • 82%

    des marchandises sont transportées par route

  • 1 milliard

    Population en Afrique

  • 60%

    de la population de l'Afrique sera urbanisée d'ici 2050

  • 7,5%

    de croissance du PIB indien en 2014

  • 4,9%

    de croissance du PIB Africain en 2016

  • 6,1%

    la plus forte croissance au monde du PIB en Asie de l'Est

  • 19 224 teus

    transportés par le MSC Oscar, le plus grand porte-conteneurs dans le monde

  • 396 m

    est la taille du navire MSC Oscar

  • 120 h

    est le record de vol non-stop fait par Solar Impulse

  • 4,5%

    de croissance en 2015 pour la demande mondiale de fret aérien

  • 20%

    Le Boeing 787 et l'Airbus A350 sont plus économes en carburant

  • 70%

    de la population mondiale urbanisée en 2050

  • 27

    mégapoles contre 19 attendues d'ici à 2050, avec au moins 10 millions de personn...

  • +18,4%

    croissance pour le E-commerce en Europe en 2015

  • 82%

    des marchandises sont transportées par route

  • 1 milliard

    Population en Afrique

  • 60%

    de la population de l'Afrique sera urbanisée d'ici 2050

  • 7,5%

    de croissance du PIB indien en 2014

  • 4,9%

    de croissance du PIB Africain en 2016

  • 6,1%

    la plus forte croissance au monde du PIB en Asie de l'Est

  • 19 224 teus

    transportés par le MSC Oscar, le plus grand porte-conteneurs dans le monde

  • 396 m

    est la taille du navire MSC Oscar

  • 120 h

    est le record de vol non-stop fait par Solar Impulse

  • 4,5%

    de croissance en 2015 pour la demande mondiale de fret aérien