Bolloré Logistics sur e-AWB : L’intégration de systèmes numériques de données sera bientôt indispensable pour l’industrie

15 juin 2016

Retrouvez ci-après la retranscription en français de l’article d’AEROLATIN NEWS (Une publication IATA) – en espagnol – sur la mise en œuvre de la Lettre de transport aérienne électronique (e-AWB) avec le témoignage de Bolloré Logistics - Arnaud Fryda.

Article original en espagnol :http://aerolatinnews.com/2016/05/26/bollore-logistics-sobre-e-awb-pronto-la-incorporacion-de-sistemas-digitales-de-datos-seran-imprescindibles-para-la-industria/?platform=hootsuite

 

L’intérêt marqué pour la mise en œuvre de la Lettre de transport aérienne électronique (e-AWB) était le dénominateur commun parmi les participants des deux premières conférences de la campagne « e-AWB360 North America », tenues en mai à Toronto et à Montréal, Canada, mises au point par l’Association du Transport Aérien International (IATA), et visant à faciliter l’adoption de l’e-AWB par les acteurs de la supply chain.

Plus de 100 personnes se sont rendues à la première session à Montréal et plus de 150 à Toronto pour obtenir des informations sur la campagne e-AWB360 et sur l’e-AWB. Les deux sessions ont été suivies par des personnalités importantes telles que Lise-Marie Turpin, Vice-Présidente d’Air Canada, qui décrit les raisons pour lesquelles e-Cargo est un atout stratégique pour toute la profession ; Ruth Swoden, directrice exécutive de la Canadian International Freight Forwarders Association (CIFFA) ; et Arnaud Fryda de la société Bolloré Logistics, qui a partagé la vision de son Groupe avec les autres agents.

Il est à noter que l’e-AWB360 implique 19 compagnies aériennes et 4 GHAs (Agent de handling) dans le monde entier qui ont choisi parmi les 21 aéroports proposant l’e-AWB comme méthode privilégiée pour expédier les marchandises par voie aérienne à partir d’une date commune communiquée par tous les participants. Pour accompagner le changement, toutes les compagnies aériennes s’engagent à opérer le ‘Single Process’, qui permet aux agents de livrer leurs expéditions sans l’accompagnement d’une lettre de transport aérien au format papier, quelle que soit la destination. Si la réglementation l’exige, la compagnie aérienne ou son GHA prend la responsabilité d’imprimer une copie papier basée sur le message électronique FWB émis par le transitaire.

Un exemple clair du retour d’ expérience de l’utilisation de l’e-AWB est le cas du groupe Bolloré, un groupe industriel considéré comme l’une des 500 premières entreprise  dans le monde, avec pour  caractéristique principale la diversification fondée sur l’innovation et sur le développement international, et prenant des fortes positions dans ses trois pôles d’activités majeurs : le transport et la logistique, la communication et les médias ; et le stockage d’électricité.

C’est ainsi qu’un géant comme Bolloré a trouvé dans le développement et la mise en œuvre de la documentation électronique un élément indispensable pour sa compétitivité et sa croissance.

À ce sujet, le responsable de projet de la gestion de données (e-fret, Cargo Iq, MO) de Bolloré Logistics, Arnaud Fryda, a fait part de son expérience avec la e-AWB, mettant en avant les avantages et les bénéfices de leur mise en œuvre. « L’e-AWB360 est une excellente initiative de IATA, les agents de fret n’ayant pas les  moyens de vérifier le besoin d’impression d’une LTA  en fonction de la destination. C’est très compliqué de travailler avec des compagnies aériennes qui n’ont pas les mêmes procédures d’acceptation de la marchandise. Avoir identifié les 19 compagnies aériennes dans l’eAWB360 travaillant sous le même standard connu sous le nom ‘Single Process’, permet aux petites et grandes entreprises de délivrer leur marchandise sans LTA papier, et même sans enveloppe de documents. L’e-AWB360 est idéal pour que nos équipes d’exploitation puissent implémenter l’e-AWB à 100 % avec les compagnies aériennes avec lesquelles nous travaillons, » a déclaré le soussigné, soulignant que « notre conviction est que la technologie de la data soit le principal défi de demain et qu’il est nécessaire d’investir massivement dans ce domaine. »

Au sujet de son expérience avec l’e-AWB, A.Fryda a déclaré que « Il est difficile de quantifier les avantages, étant donné que plusieurs compagnies aériennes avec lesquelles nous interagissons exigent encore des documents papier nous obligeant à continuer à maintenir des systèmes traditionnels. Le premier défi consiste à entrer dans le monde digital et à faire partie d’un monde plus durable en investissant dans de nouvelles solutions et en modifiant les processus existants. Les avantages seront plus évidents dorénavant, mais malgré cela il est nécessaire de suivre l’évolution des activités. »

En revanche, A. Fryda a précisé l’objectif de développement du groupe en commentant « Dans le passé, notre but était d’aligner nos objectifs e-Cargo avec ceux de IATA, mais nous souhaitons maintenant aller plus loin avec des objectifs internes encore plus ambitieux. »

Les avantages perçus depuis l’utilisation de l’e-AWB au sein de Bolloré sont l’impact sur l’environnement, bien sûr, mais surtout la fiabilité accrue dans le processus, la fluidité du transport aérien en raison du gain de temps, l’harmonisation des processus et l’amélioration des relations avec les compagnies aériennes.

« D’autre part et si l’initiative est bénéfique pour l’industrie, l’année prochaine nous pourrions l’étendre à l’Amérique latine, » explique Olivier Sécache, directeur de bureau régional IATA pour les Amériques. « Dans plusieurs pays nous avons fait des progrès ces derniers mois sur e-Cargo et avec IATA nous assurerons que la région ait accès à ce nouveau standard d’entreprise, essentiel à l’amélioration du commerce extérieur, » a-t-il ajouté.

Il est à noter que l’e-AWB est une initiative développée par IATA qui vise à éliminer la nécessité d’émettre la lettre de transport aérien en papier, délaissant ainsi l’impression, la manipulation ou le classement de l’AWB, et simplifiant les processus de fret aérien au sein de la supply chain.
C’est ainsi que l’e-AWB réduit les coûts de processus, car il évite la manipulation de papier ou son classement, en évitant les erreurs ou les retards dans le traitement de la marchandise et en permettant un accès en temps réel à l’information pour tout le personnel aéroportuaire.

« Nous souhaitons systématiser l’utilisation de l’e-AWB/e-fret, afin d’encourager toutes les entreprises à adopter le ‘Single Process’ qui est la clé du succès. Afin d’assurer sa mise en œuvre optimale, il est nécessaire de  recevoir les messages FMA de la part de  toutes les compagnies aériennes afin de confirmer la bonne réception de messages FWB et FHL (Master AWB et House AWB). Sans aucun doute, le développement et l’intégration de systèmes numériques de données seront une nécessité absolue dans l’industrie, » a déclaré A. Fryda.

En savoir plus sur l’e-AWB

Dans le cadre de l’initiative, dans tous les aéroports où la campagne e-AWB360 s’est achevée, IATA met à disposition sur  son site web www.iata.org des informations, sur l’e-AWB tels que les processus à suivre pour sa mise en œuvre. Ces documents sont le fruit de groupes de travail principalement composés d’agents, de compagnies aériennes et d’associations.

C’est ainsi, par exemple, que le 1er juin 2016, les aéroports de Montréal, Toronto et Vancouver (Canada) en plus de celui de Hong Kong sont devenus eAWB360. De cette façon, et à compter de cette date, au Canada : Air Canada, Air France, American Airlines, Cathay Pacific, Delta Air Lines, KLM, Korean Air, Lufthansa Cargo, Qatar Airways, Saudi Arabian Airlines et Swiss font de l’e-AWB la norme, le format papier n’étant qu’une alternative au format électronique*.

*La participation varie selon les aéroports.

Chiffres clefs
  • 20%

    Le Boeing 787 et l'Airbus A350 sont plus économes en carburant

  • 70%

    de la population mondiale urbanisée en 2050

  • 27

    mégapoles contre 19 attendues d'ici à 2050, avec au moins 10 millions de personn...

  • +18,4%

    croissance pour le E-commerce en Europe en 2015

  • 82%

    des marchandises sont transportées par route

  • 1 milliard

    Population en Afrique

  • 60%

    de la population de l'Afrique sera urbanisée d'ici 2050

  • 7,5%

    de croissance du PIB indien en 2014

  • 4,9%

    de croissance du PIB Africain en 2016

  • 6,1%

    la plus forte croissance au monde du PIB en Asie de l'Est

  • 19 224 teus

    transportés par le MSC Oscar, le plus grand porte-conteneurs dans le monde

  • 396 m

    est la taille du navire MSC Oscar

  • 120 h

    est le record de vol non-stop fait par Solar Impulse

  • 4,5%

    de croissance en 2015 pour la demande mondiale de fret aérien

  • 20%

    Le Boeing 787 et l'Airbus A350 sont plus économes en carburant

  • 70%

    de la population mondiale urbanisée en 2050

  • 27

    mégapoles contre 19 attendues d'ici à 2050, avec au moins 10 millions de personn...

  • +18,4%

    croissance pour le E-commerce en Europe en 2015

  • 82%

    des marchandises sont transportées par route

  • 1 milliard

    Population en Afrique

  • 60%

    de la population de l'Afrique sera urbanisée d'ici 2050

  • 7,5%

    de croissance du PIB indien en 2014

  • 4,9%

    de croissance du PIB Africain en 2016

  • 6,1%

    la plus forte croissance au monde du PIB en Asie de l'Est

  • 19 224 teus

    transportés par le MSC Oscar, le plus grand porte-conteneurs dans le monde

  • 396 m

    est la taille du navire MSC Oscar

  • 120 h

    est le record de vol non-stop fait par Solar Impulse

  • 4,5%

    de croissance en 2015 pour la demande mondiale de fret aérien

  • 20%

    Le Boeing 787 et l'Airbus A350 sont plus économes en carburant

  • 70%

    de la population mondiale urbanisée en 2050

  • 27

    mégapoles contre 19 attendues d'ici à 2050, avec au moins 10 millions de personn...

  • +18,4%

    croissance pour le E-commerce en Europe en 2015

  • 82%

    des marchandises sont transportées par route

  • 1 milliard

    Population en Afrique

  • 60%

    de la population de l'Afrique sera urbanisée d'ici 2050

  • 7,5%

    de croissance du PIB indien en 2014

  • 4,9%

    de croissance du PIB Africain en 2016

  • 6,1%

    la plus forte croissance au monde du PIB en Asie de l'Est

  • 19 224 teus

    transportés par le MSC Oscar, le plus grand porte-conteneurs dans le monde

  • 396 m

    est la taille du navire MSC Oscar

  • 120 h

    est le record de vol non-stop fait par Solar Impulse

  • 4,5%

    de croissance en 2015 pour la demande mondiale de fret aérien

  • 20%

    Le Boeing 787 et l'Airbus A350 sont plus économes en carburant

  • 70%

    de la population mondiale urbanisée en 2050

  • 27

    mégapoles contre 19 attendues d'ici à 2050, avec au moins 10 millions de personn...

  • +18,4%

    croissance pour le E-commerce en Europe en 2015

  • 82%

    des marchandises sont transportées par route

  • 1 milliard

    Population en Afrique

  • 60%

    de la population de l'Afrique sera urbanisée d'ici 2050

  • 7,5%

    de croissance du PIB indien en 2014

  • 4,9%

    de croissance du PIB Africain en 2016

  • 6,1%

    la plus forte croissance au monde du PIB en Asie de l'Est

  • 19 224 teus

    transportés par le MSC Oscar, le plus grand porte-conteneurs dans le monde

  • 396 m

    est la taille du navire MSC Oscar

  • 120 h

    est le record de vol non-stop fait par Solar Impulse

  • 4,5%

    de croissance en 2015 pour la demande mondiale de fret aérien